News de nos Lauréats: Invenit

29 octobre 2015

Un livre et une appli pour une nouvelle expérience de lecture : le pari d’un éditeur nordiste.

On a testé pour vous le prototype d’un livre pour enfants d’un nouveau genre : «Dans l’Atelier de Werther » se lit à la fois sur le papier et sur tablette. Beau et ludique, l’objet fait un pari intelligent et audacieux : dépoussiérer l’histoire du bon vieux livre imprimé grâce au numérique… et au financement participatif.

Effet « Waouh ! » chez les petits lecteurs lillois du Bateau livre à qui on a aussi demandé de tester. Photo Christophe Lefebvre Entre les mains, on tient un album jeunesse de 64 pages intitulé Dans l’Atelier de Werther et destiné « aux 10-12 ans » d’après Dominique Tourte, à la tête de la maison d’édition nordiste Invenit qui a porté le projet. On s’est aussi muni d’une tablette où on a téléchargé – gratuitement et très simplement – une application dédiée. On ouvre d’abord le livre de papier très joliment illustré : Werther, le vieil imprimeur à l’air bienveillant qui nous invite dans son atelier, nous inspire confiance et on mise sur le petit singe Jacinthe pour les traditionnels rebondissements. Sauf qu’on va vivre « une expérience de lecture inédite », promet Dominique Tourte. En effet, dès la fin du premier chapitre, la narration vive et enlevée de l’écrivaine lilloise Carole Fives (déjà bien connue des enfants pour Dans les jupes de maman et Modèle vivant) s’interrompt : patatras, il faut ranger les caractères d’imprimerie que Jacinthe a mélangés sans vergogne. Ça, on l’aurait parié. Mais pas qu’il suffirait de saisir la tablette comme une baguette magique pour se retrouver apprenti dans l’atelier du XVe siècle et voir apparaître les lettres de plomb en trois dimensions : effet « Waouh ! » garanti ! Du bout du doigt, on les range une par une – les bruitages sont parfaits.

On reprend la lecture : notre maître Werther nous a laissé des missives avec ses consignes… Gutenberg, l’inventeur de la technique de l’imprimerie diffusée en Europe vers 1460, n’a qu’à bien se tenir ! Cinq autres jeux nous initient – avec l’aide de Jacinthe, naturellement – aux différentes étapes, de la presse à la mystérieuse fabrication de l’encre. Sans suspense, mais avec féérie, on finit par découvrir sur l’écran le livre plus vrai que nature qu’on vient de fabriquer. Il ne nous reste plus qu’à le ranger parmi les premiers livres imprimés au XVe siècle gardés précieusement dans les bibliothèques de la région et reproduits ici. On « feuillette » même une pépite : la Bible de Gutenberg conservée à Saint-Omer. « L’un des 49 exemplaires au monde ! », rappelle Dominique Tourte. Prototype unique, Dans l’Atelier de Werther mise lui sur un appel aux dons de ses futurs lecteurs pour pouvoir être vendu en librairie.

BIENTÔT EN LIBRAIRIE GRÂCE À VOUS ?

Pour le moment, Dans l’Atelier de Werther est à l’état de prototype, mais il pourrait être vendu en librairie… si ses futurs lecteurs lui donnent un petit coup de pouce. L’éditeur mise sur la plateforme Ulule et le financement participatif pour trouver avant dimanche les 8 000€ nécessaires pour boucler son projet. A quoi servira cet argent? Il a déjà fallu deux ans et 100 000€ d’investissement pour la recherche et le développement aboutissant au prototype déjà testé par des collégiens de Libercourt, Steenvoorde et Tourcoing. Reste à passer à l’étape de la fabrication des exemplaires grand public et à financer la publicité. À trois jours de la clôture, près de 7 690 € ont déjà été collectés, soit 96 % de l’enveloppe désirée. Werther l’imprimeur a bien entendu prévu de remercier les donateurs dès 5 € (de l’envoi d’une carte postale à une luxueuse escapade belge en passant par des tee-shirts à son effigie).

Sur www.ulule.com jusqu’au 25 octobre

LE MARIAGE DU PAPIER ET DE L’ÉCRAN

Inédit et précurseur dans la région, Dans l’Atelier de Werther n’est pourtant pas un livre-OVNI. Les éditions tourquennoises Invenit de Dominique Tourte qui le portent ont l’habitude d’innover pour des catalogues des musées et des livres hybrides où les oeuvres d’art sont en 3 D. Pas gadget, ce bonus propose « une nouvelle manière de lire » pour cette petite entreprise soutenue par Pictanovo, le pôle régional d’excellence féru de ce type d’innovations pédagogiques. Le Centre régional des lettres et du livre y croit aussi. Son directeur, Léon Azatkhanian, qui veut rendre accessible le patrimoine des bibliothèques tout en préparant l’avenir du livre, encourage Invenit : « Le livre connecté sera un vrai marché si on fait en sorte que les lecteurs se l’approprient aussi. » A l’heure de la révolution numérique, ce projet Werther qui pourrait être utilisé au collège (l’histoire de l’imprimerie est au programme) ouvre un nouveau chapitre de l’histoire du livre : celui du mariage du papier et de l’écran. Dominique Tourte songe déjà à nous faire entrer dans l’atelier d’un peintre flamand ou d’un chamane de la Préhistoire…

Source la Voix du Nord

http://www.lavoixdunord.fr/culture-loisirs/un-livre-et-une-appli-pour-une-nouvelle-experience-de-ia0b0n3114923?xtor=RSS-2

Article précédent:

Kallisto Nordya et Perspectives: nouveaux adhérents

Article suivant:

Les « compagnons du numérique » une ambition du campus Louvre Lens Vallée