La bulle immersive ou comment faire le grand plongeon culturel

14 mars 2014

L’expérience est unique et passionnante. Ouverte au public depuis plusieurs mois, la bulle immersive du Louvre-Lens est un espace à part, un cocon douillet et insonorisé qui favorise l’imprégnation d’une œuvre. Tentés par l’aventure ? Suivez le guide !

Dotée d’un écran à 160° de six mètres de long, la bulle immersive peut accueillir jusqu’à 17 personnes en même temps. Un médiateur emmène son public au cœur de l’œuvre grâce à application mobile une tablette numérique pilotée de manière intuitive, peut zoomer pour révéler tel ou tel détail, présenter l’œuvre sous un angle inédit ou afficher des contenus en très haute définition. Le champ d’application est infini : le médiateur peut comparer l’œuvre à d’autres créations, détailler les étapes d’une restauration, de séparer différents plans… Cet outil de médiation innovant réinvente une nouvelle manière de décrypter les œuvres, de les remettre dans leur contexte historique, en un mot : de découvrir l’art autrement.

Plusieurs œuvres ont d’ores et déjà été modélisées pour illustrer les thèmes développés pour cette application spécifique. Vous pourrez découvrir notamment l’étude scientifique et la restauration de la Sainte-Anne de Léonard de Vinci le Sarcophage des époux, œuvre étrusque datant de 520 à 510 avant Jésus-Christ. Vous pourrez également vous interroger sur le renouvellement de la peinture d’histoire au XIXe siècle au travers de La Liberté guidant le peuple, célèbre tableau d’Eugène Delacroix et Œdipe explique l’énigme du Sphinx de Jean-Auguste-Dominique Ingres. Envie de vous initier à la technique de la gravure ou de comprendre les enjeux de la représentation du corps dans l’Antiquité ? Ne manquez pas la séance illustrée par le Massacre des Innocents de Paul Pontius d’après Rubens ou le Discophore de la période impériale.

La bulle immersive est ouverte les vendredis, samedis et dimanches, de 15h à 15h30, au centre de ressources du Louvre-Lens.

http://www.louvrelens.fr/

 

Article suivant:

Wezaart s’installe à Louvre Lens Vallée