MADE IN V : quand l’affiche traditionnelle innove… et le fait savoir !

13 novembre 2014

Dire que MADE IN V est un pilier dans le monde de l’affichage publicitaire dans la région Nord-Pas de Calais n’est pas mentir : cette entreprise familiale, dirigée par Paul-Philippe Vandesompèle, existe depuis 1994 et travaille notamment avec les grands comptes de la grande distribution.

LE LOUVRE LENS VALLÉE, LE PÔLE NUMÉRIQUE CULTUREL : Made in V a 20 ans…  quelle est son histoire, en quelques mots  ?

Paul-Philippe VANDESOMPÈLE  : Mon père possédait déjà une société d’affichage qu’il avait créée en 1968 et revendue en 1988 au groupe La Voix du Nord. Son savoir-faire et son réseau ont été à la base de la création de Made in V que nous avons décidé de fonder ensemble en 1994. L’affichage publicitaire sur divers formats, du 4×3 au 1,5 m2, représente aujourd’hui 70 % de notre activité. Les enseignes,  les impressions numériques, la création de bâches ou encore le marquage de véhicule complètent notre savoir-faire. Nous employons aujourd’hui 8 personnes.

 

Comment qualifieriez-vous votre domaine d’activité  ?

C’est un métier ambivalent, à la fois traditionnel et en pleine évolution. En passant au numérique, l’aspect technique a beaucoup évolué mais pas le media en tant que tel. Ce que Made In V fait aujourd’hui n’a plus rien à voir avec ce que mon père proposait en 1968 ! Et pourtant, nous fournissons un media traditionnel, dont l’efficacité est toujours prouvée. Le consommateur lambda reste sensible à la publicité vue à un feu rouge  ou sur le trajet de son bus  : il mémorise l’information lue, même s’il n’en a pas conscience… et les enseignes le savent bien  ! Depuis ces dernières années, nous sommes particulièrement impactés par les différentes lois environnementales, et notamment les Grenelle 1 et 2. Mise en conformité, réduction importante du nombre de panneaux, lutte contre la pollution visuelle… autant de faits nouveaux qui nous obligent à repenser notre offre et à innover pour rester compétitif sur un marché qui se tend de plus en plus.

 

Justement, comment Made in V innove  ?

C’est en répondant à un appel d’offre pour le Stade Pierre-Mauroy que nous avons réfléchi à une nouvelle solution d’affichage, plus modulable et à moindre coût pour le client. Bien que nous ayons perdu l’appel d’offre, nous avons finalisé cette idée. C’est ainsi que nous avons lancé Reemark, un système de panneaux publicitaires dans lequel viennent s’insérer des bâches. Rapide et facile d’utilisation, peu onéreux, Reemark séduit de plus en plus nos clients comme Subway, Intermarché, Boulanger, Caréco ou encore Quick ! La manipulation est simple et peut être assurée par le client directement, les bâches sont facilement stockables  : ils peuvent changer leur publicité plusieurs fois par jour s’ils le souhaitent pour coller au mieux à leurs offres…

 

Comment avez-vous connu le Louvre-Lens Vallée  ? Qu’est-ce qui vous a poussé à en être partenaire  ?

J’ai entendu parlé du Louvre-Lens Vallée par un partenaire professionnel et j’ai décidé de participer à un petit-déjeuner d’information pour en savoir plus. J’ai apprécié la diversité des différents partenaires  : c’est, à mon sens, une grande richesse. Et je me suis senti moins seul, moi dont l’activité n’est pas à 100% numérique  ! En adhérent, je participe à l’animation d’un réseau d’affaires. Le Louvre-Lens Vallée effectue un travail de veille sur les opportunités de rencontres, de partenariats et de business qui nous est précieux.
L’implantation du Louvre-Lens a été un des projets-phares de la région de ces dix dernières années et le lancement du Louvre-Lens Vallée confirme ce dynamisme. Être partenaire du Louvre-Lens Vallée est un gain en termes d’image de marque.

http://www.madeinv.fr/

Article précédent:

Pixinkod fait parler vos images sur tous les supports digitaux

Article suivant:

L’Institut National de l’Audiovisuel : conservation, valorisation et transmission