Louvre-Lens : l’analyse des chiffres clefs

18 décembre 2014

L’association Euralens, et Mission Bassin Minier ont procédé à une première analyse fine des « chiffres » du Louvre-Lens et de l’impact engendré par l’ouverture de musée en 2012. La PIC (Plate-forme d’intelligence collective) a collecté et analysée toutes les données.

56 % des visiteurs… mangent sur place

Faites le calcul, 56 % d’un peu plus d’un million (1,4 pour être précis) de personnes cela représente environ 770 000 personnes qui souhaitent se restaurer sur place avant ou après la visite, soit au musée, soit à proximité ou bien encore dans le centre-ville. Parallèlement, neuf visiteurs sur dix jugent « bon ou très bon » l’accueil à Lens et sept sur dix sont satisfaits par la restauration proposée.

86 % de visiteurs « spécial Louvre »

Parmi les 1,4 millions de visiteurs qui se sont pressés au Louvre-Lens depuis l’ouverture au public, le 4 décembre 2012, la PIC (Plate-forme d’intelligence collective) fait le constat que 86 % d’entre eux ne seraient pas venus à Lens si le musée ne s’y trouvait pas. Une statistique inconnue jusqu’ici qui permet de mettre l’accent sur la capacité d’attraction du seul musée.

Où logent les visiteurs ?

Sur cent visiteurs non originaires du Nord – Pas-de-Calais, trente-trois au moins passent une nuit dans la région, treize dans la famille ou chez des amis, vingt dans un hébergement marchand (hôtel ou chambres d’hôtes…). Neuf autres passent la nuit dans un hébergement marchand à moins de trente minutes de Lens (Arras, Béthune-Bruay, Hénin-Carvin, Douai). Cela a représenté 48 600 nuitées pour l’année 2013.

L’art d’intéresser les médias

Dans la presse nationale (fin 2014) pas moins de 1 146 parutions (articles, annonces et citations). Pour la presse écrite nationale : 451 parutions dont 343 articles et 94 annonces. Il faut également noter 462 « alertes » audiovisuelles et pas moins de cent dix articles de fond sur le web. Sur le plan international, 768 parutions dont 532 articles. Quinze ouvrages ont été consacrés au musée lensois.

Source : Yves Portelli / La Voix du Nord

Article précédent:

Le Nord-Pas-de-Calais, la destination française qui monte

Article suivant:

Acceleration Track #1