215 000 hashtags pour l’opération Museumweek ou comment le numérique participe à l’offre culturelle

30 juin 2014

Fini le temps où les musées et les lieux d’attractivité touristique étaient omnipotents quant à l’œuvre. Désormais, attirer de nouveaux visiteurs, continuer à enchanter les publics déjà initiés, étonner toujours, ouvrir le regard sur de nouvelles perspectives, sortir hors des murs… tels sont les nouveaux challenges des territoires.

 

L’INTERACTION PERMANENTE 

Construire une offre culturelle, c’est bien. Faire en sorte qu’elle rencontre son public, c’est mieux. Et comment multiplier les chances de rencontres ? En sortant des murs, via les réseaux sociaux par exemple ou encore en proposant des interfaces numériques pour accompagner le visiteur dans son parcours.

La MuseumWeek, la semaine des musées, a fait un tabac sur Twitter  Au 3èmejour de la semaine, plus de 215 000 mentions estampillées du hashtag museumweek ont été recensés.(source : Twitter Royaume-Uni) Faire parler de son événement ou du lieu touristique que l’on cherche à promouvoir est un atout ; encore faut-il susciter les réactions, comprendre ce que cherchent les visiteurs, bien souvent virtuels avant d’être réels.

 

UNE OFFRE DIFFERENTE

L’utilisation des technologies du numérique offre pléthore de nouvelles façons de présenter un lieu. Laisser libre cours à l’imagination des visiteurs, mais aussi leur proposer des visions différentes, via des modélisations d’objets, des comparaisons avec d’autres œuvres ou des informations sur le contexte de la création de l’œuvre par exemple. Le musée du Louvre-Lens, avec sa bulle immersive, permet aux visiteurs de visualiser et de comprendre une œuvre en zoomant, en tournant autour, en effectuant un parallèle avec d’autres œuvres, en examinant les esquisses…

Et tout cela de façon ludique et… numérique !

 

Article suivant:

Ürbik développe actuellement trois projets .