27 novembre 2014 : retour sur un succès !

09 décembre 2014

Ils étaient près de 200, jeunes entrepreneurs, représentants de la collectivité, partenaires, journalistes, à ne pas avoir raté le rendez-vous de ce jeudi 27 novembre pour découvrir l’école Paul Bert… et sa future transformation. L’après-midi a été consacrée en grande partie à  la tenue de table-ronde, réunissant tous les acteurs du Louvre-lens Vallée, sur le thème de l’investissement dans les domaines de la culture et de la création.

L’investissement dans les industries culturelles et créatives, pourquoi et comment ?

PdeSaintignon

Pierre de Saintignon, lors de la table ronde

 

C’est autour de cette question d’importance que financeurs, entrepreneurs, universitaires et politiques ont pu échanger, lors de la table ronde animée par Jérôme Bonaldi, en présence notamment de Françoise Benhamou, économiste et professeure d’économie à l’université de Paris 13, Pierre de Saintignon, premier vice-président du Conseil régional du Nord-Pas de Calais et premier adjoint au maire de Lille.

 

Deux ans après l’ouverture du Louvre à Lens, le Conseil régional Nord-Pas de Calais et la Communauté d’agglomération de Lens Liévin poursuivent ainsi la transformation du territoire du bassin minier et consacre le

Louvre Lens Vallée comme filière d’excellence des nouvelles technologies numériques culturelles.

JBonaldi

Le journaliste Jérôme Bonaldi a animé la table ronde

 

Cette journée, riche en échanges et en rencontres, a été l’occasion de dévoiler le projet architectural que l’architecte Boualem Chelouti, de la SARL Chelouti et Associés, a imaginé pour l’école Paul Bert.

 

 

 

 

 

2.000 mètres carrés dédiés à l’innovation numérique culturelle

 

Idéalement placée au cœur d’un triangle formé par le Louvre-Lens, le stade Bollaert et la gare de Lens, l’école Paul Bert sera bientôt transformée pour devenir le bâtiment totem du Louvre Lens Vallée. Un lieu emblématique de la profonde mutation du territoire lensois.

122014archibattotem

Vue du projet de l’architecte B. Chelouti

 

Agrandi, ouvert sur l’extérieur avec de grandes verrières, le futur bâtiment a pour ambition de faire le lien entre le Pôle Numérique Culturel et son territoire. Lieu d’accueil et d’émergence des nouveaux savoirs et savoir-faire, le cluster sera un espace d’échanges et d’interactions. Le visiteur entrera par un vaste atrium, modulable, pour favoriser les rencontres.

Article précédent:

le projet architectural du bâtiment-totem Louvre Lens Vallée

Article suivant:

Le séminaire du Louvre Lens Vallée#3ème édition « Stratégie de mécénat et de fundraising, une innovation pour un équipement culturel ? »