Job dating CONNEC’TIC DAY, carton plein !

01 juin 2015

job dating 2

43 entreprises en recrutement sur le site, et plus de 1000 visiteurs !

Orange, Ankama, IBM, Cap Gémini, Arvato…pour ne citer qu’eux, ont répondu présent pour cette première édition, et ont assurés près de 600 entretiens individualisés. Une grande première et un grand succès pour ce premier Job Dating soutenu par Louvre Lens Vallée, Le Pôle Numérique Culturel.

La presse régionale était la pour recueillir les témoignages des candidats :

Ce jeudi, le Louvre-Lens vallée organisait une séance de « job dating » à la salle Bertinchamps, à Lens. Ici, les entretiens sont rapides. Les candidats à l’embauche ont vingt petites minutes pour convaincre. Témoignages:

 

Marc Baloup, 21 ans, étudiant à l’IUT de Lens

 

« Je recherche un stage en développement web. C’est l’université qui m’a informé de l’événement. Ça a l’air de bien fonctionner. J’ai un entretien à 10 h 40, d’autres suivront. Je trouve ça bien que les entreprises se déplacent à la rencontre des candidats. Ça permet des échanges plus directs et plus humains. Je suis plus confiant quant au fait de trouver un stage. »

 

Soulymane Diallo, 34 ans, master 2 en génie électrique et informatique industrielle.

 

« J’ai été formé dans la région, à l’Université de Valenciennes. Je viens de terminer un entretien avec l’entreprise Siemens. Je n’en ai pas d’autres de programmé. Il faut dire que j’ai un profil très spécifique. Je pense qu’il faudrait renouveler ce genre d’opération plus souvent. »

 

Pauline Camus, 24 ans, master 1 en communication

 

« J’ai un profil spécialisé sur la création publicitaire. Je pense que ça peut intéresser les entreprises du numérique parce qu’internet offre de nouveaux supports et permet d’innover, de créer de nouvelles formes de pub. C’est pour cela que je suis venue. J’aimerais convaincre les recruteurs de ma capacité à utiliser au mieux les outils du numérique en matière de communication. Je crois qu’ils peuvent être intéressés par une candidate qui maîtrise les enjeux que les nouvelles technologies ont ouverts. »

 

Nawfel Mezouar, 25 ans, bac pro en graphisme

 

« J’ai une formation assez éclectique. Après mon bac, je suis allé faire mes études en Lettonie. Grâce à mon parcours en graphisme, j’ai pu me spécialiser dans l’imagerie 3D. Là, je suis venu présenter un nouveau logiciel pour imprimante 3D. Je vais aussi lancer ma boîte. Une entreprise d’e-commerce dans le textile. Je ne peux pas en dire plus. C’est assez confidentiel. »

 

Eric Launay, 29 ans, BTS Système informatique, un an d’école d’ingénieur

 

« Je ne suis pas très à l’aise avec le job dating. D’habitude, je prépare mes entretiens d’embauche à fond. Je me renseigne sur l’entreprise qui recrute, j’identifie ses besoins pour l’assurer qu’elle a effectivement besoin de mes services. Toute cette préparation, ça me permet de prouver que je suis motivé et que je sais où je mets les pieds quand je me présente chez un recruteur. Là, c’est compliqué d’effectuer ce genre de travail ».

 

Source: la Voix du Nord

 

 

job dating 3 à 15.34.10

Article précédent:

Wafâa Maadnous nouvelle directrice de Louvre Lens Vallée

Article suivant:

Jeudi 18 juin 2015: 2ème Forum régional Nord « Musées et patrimoine à l’heure numérique » au Louvre Lens